Hygiène et santé

Les maladies qui se propagent dans les crèches

La crèche est un lieu d’accueil collectif dédié à la garde des enfants du préscolaire âgés de plus de 2 mois. Les parents absents ou occupés par leurs activités, la crèche se substitue à eux et tente tant bien que mal de pallier cette absence. Il s’agit d’un lieu où les premiers apprentissages dans la vie de l’enfant lui sont donnés. Malheureusement, il s’agit d’une vie en collectivité ou les maladies se propagent souvent et de manière rapide. Ces maladies sont nombreuses et variées. Voici les maladies qui se propagent fréquemment dans les crèches.

 

Les différentes maladies pouvant se propager dans les crèches

Malgré les dispositifs d’hygiène ardue souvent prise, les crèches peuvent être le lieu de propagation de certaines maladies saisonnières auxquelles il faut ajouter diverses maladies infantiles. Étant gardés en collectivité, dans un espace assez réduit, les enfants sont toujours en contact entre eux et avec des adultes. Ce qui fait qu’ils sont vulnérables face à ces diverses maladies. Toutefois, il n’y a pas de quoi s’alarmer pour les parents, car cela reste un processus naturel permettant à l’enfant de bâtir son système immunitaire. En fonction de la spécificité de la maladie, elle peut affecter l’enfant et se propager de différentes manières. Si un enfant de la crèche d’entreprise est malade, cela peut se propager rapidement par contact direct avec lui à travers une poignée de main, la toux, la salive, etc. Également, la propagation peut se faire par contact indirect à travers les vêtements, la literie, les jouets, literie, etc. Parmi les maladies qui se propagent souvent dans les crèches, on peut citer :

 

  • La varicelle,
  • Le rhume,
  • L’otite,
  • La gastro-entérite,
  • La rougeole,
  • La méningite,
  • La conjonctivite, etc.

En plus de ces maladies, il est aussi possible que les enfants de la crèche d’entreprise contractent bien d’autres infections comme c’est le cas de la Covid-19 qui depuis quelque temps sévit grandement dans les pays. Les crèches comme les lieux fréquentés sont souvent des foyers de propagation de ce virus.

 

L’éviction pour éviter la propagation des maladies dans les crèches

Pour éviter la propagation de certaines maladies dans une crèche d’entreprise, le processus d’éviction peut être appliqué immédiatement. Il s’agit de sortir l’enfant de l’école ou de la collectivité (crèche) qu’il fréquente notamment s’il est atteint d’une maladie contagieuse. La durée de cette éviction dépendra évidemment du type de maladie saisonnière, infectieuse ou juste infantile qui touche l’enfant. Il faut savoir qu’en France, ce ne sont pas toutes les maladies survenant dans une crèche qui font l’objet d’une éviction. En effet, certaines pathologies ne nécessitent nullement l’éviction de l’enfant. C’est le cas par exemple des maladies suivantes : angine, bronchite, conjonctivite, grippe, gastroentérite, herpes, oreillons, otite, pneumonie, varicelle, etc.

Si l’enfant n’est pas évincé, il n’est pas néanmoins recommandé qu’il fréquente la crèche durant la phase aiguë de la maladie. Pour éviter toute propagation, l’enfant est conduit chez un professionnel de la santé dès les premiers signes afin qu’il juge de la nécessité de l’isoler, de l’évincer ou de le maintenir en collectivité. Parmi les maladies qui se propagent dans une crèche nécessitant une éviction de l’enfant, on compte les cas suivants : coqueluche, diphtérie, rougeole, gale, hépatite A et E, impétigo, teigne, tuberculose, typhoïde, etc.

 

Les autres mécanismes pour limiter la propagation

Outre l’éviction dans certaines maladies spécifiques, il existe d’autres dispositifs mis en place dans les collectivités en général, la crèche d’entreprise en particulier, afin d’éviter toute propagation. Il s’agit en particulier du lavage des mains. Ces dernières sont les premiers vecteurs de propagation de la plupart des maladies comme la bronchite, le rhume, la conjonctive, entre autres, pouvant toucher les enfants.

 

Le lavage des mains par les enfants doit être fait avant chaque repas et après la sortie des toilettes, avec une solution Hydro alcoolique ou du savon liquide. Autre moyen de prévention des maladies qui se propagent dans les crèches, c’est d’appliquer aux locaux et surfaces fréquentés par les tout-petits, une hygiène irréprochable et impeccable. D’ailleurs, dans la plupart des crèches d’entreprise, des règles d’hygiènes et d’entretien des locaux spécifiques ont été mises en place.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *